Comment trouver des financements à votre projet d’extension ?

Restaurer et agrandir son logement est un projet immobilier conséquent. La réalisation des travaux nécessite souvent le recours à un financement extérieur. Il est donc essentiel de réfléchir en amont aux différentes options disponibles. Vous avez les prêts bancaires, les aides publiques et les solutions de crédit plus innovantes. 

Estimation du budget global nécessaire 

Pour cette étape, vous devez obtenir plusieurs devis détaillés établis par des entreprises du bâtiment afin d’évaluer le coût des futurs travaux. Ces estimations permettront par la suite d’intégrer les frais annexes tels que : 

Lire également : Pourquoi installer une vidéosurveillance ?

  • les honoraires de l’architecte coordinateur du chantier ; 
  • les assurances obligatoires durant la réalisation des travaux ; 
  • les taxes de raccordement aux réseaux nécessaires. 

Vous obtenez ainsi une visibilité optimale du budget à prévoir, garantissant d’emblée une gestion financière maîtrisée. Vous trouverez d’autres informations utiles dans cet article.

La demande de prêt bancaire 

Afin de contracter un prêt à des conditions avantageuses, utiliser un outil de simulation en ligne. Vous accédez ainsi aux différentes offres proposées par les différents établissements bancaires. Vous pouvez analyser en détails les modalités financières de chaque prêt. Il vous est également possible de comparer le taux d’intérêt, le délai de remboursement ou les éventuels frais annexes. Une fois que vous avez fait votre choix, entamer les démarches nécessaires pour faire une demande de crédit. Bien évidemment, vous devez également tenir compte de votre capacité de remboursement. Celle-ci doit être égale ou inférieure à un tiers de la totalité de vos revenus. 

A lire également : Pourquoi devrez-vous faire appel à une agence de création graphique ?

Les aides et subventions possibles 

De nombreuses aides financières existent pour soutenir les particuliers dans leurs projets de rénovation énergétique. Elles s’adressent principalement aux propriétaires ayant des revenus modestes. Ces subventions ont pour but d’améliorer l’isolation thermique des logements. De cette manière, leur classe énergétique sera améliorée. Les régions et l’État octroient, par ailleurs, des subventions pour l’installation de pompes à chaleur ou la pose de panneaux solaires. 

Le recours au crédit-bail immobilier 

Il représente une solution alternative au prêt classique. Il vous offre la possibilité d’acquérir un bien immobilier par le biais d’un contrat de location sur une période généralement comprise entre 15 et 30 ans. À l’échéance, le locataire devient automatiquement propriétaire. Cette option convient particulièrement aux primo-accédants. Vous pouvez ainsi effectuer des travaux d’agrandissement et d’aménagement au fur et à mesure. Vous adapterez votre logement à vos besoins du moment, sans avoir à trouver un autre logement.

Optimiser son apport personnel 

Disposer du maximum d’apport personnel permet de réduire considérablement le montant du prêt à rembourser pour financer une extension. Outre l’épargne déjà constituée, vous pouvez mobiliser le produit de la vente d’un précédent logement ou d’un bien immobilisé. Par ailleurs, certains établissements proposent l’option de la nue-propriété temporaire où le futur acquéreur achète dès à présent le droit de devenir propriétaire au terme de quelques années de location. Dans tous les cas, disposez d’un apport personnel conséquent vous permet de débloquer un crédit conséquent.