Les challenges des aidants familiaux dans le cadre de l’APA

Plus de 75 % des personnes qui souffrent de la perte d’autonomie vivent à la maison et se font aider par les aidants. Les rôles de ces derniers ne doivent pas être pris à la légère. Découvrons les challenges qu’ils doivent relever quotidiennement.

Les aidants familiaux : qui sont-ils ?

« Aidant » est un terme recouvrant une vieille réalité à laquelle nous nous ferons tous face un de ces jours. L’aidant familial est une personne qui s’occupe (de manière non-professionnelle) d’une autre personne dépendante. Cette personne assure les actes de la vie quotidienne comme le toilettage, le fait de donner à manger, l’aide à la marche… On peut lire la suite ici.

Avez-vous vu cela : Hôtel à Sarlat : luxe et confort garantis

Quel challenge pour les aidants ?

Il n’est point facile de gérer la situation de dépendance. En effet, avoir un proche âgé dépendant est toujours une source de souffrance et de déséquilibre. De leur côté, les aidants font face à de nombreux challenges à relever au quotidien. Ils doivent entre autres :

  • Affronter l’impression de solitude ;
  • Combattre l’épuisement moral et physique liés aux tâches répétitives ;
  • Accepter de partager les peines quotidiennes de la personne à assister.

Assurer la fonction d’aidant est un facteur de risque qui finit, en général, par fragiliser tant sur le plan psychologique que sur le plan somatique. 

Sujet a lire : Comment bien planifier son déménagement ?

Pourquoi faut-il aider les aidants ?

Avant, quand on avait un parent vieillissant, on devait s’occuper de lui sans discuter. Aujourd’hui, avec le travail et les contraintes du quotidien, on ne peut plus se le permettre. Alors, on a eu ce besoin de recruter des aidants.

Il n’est pas possible de dresser un profil type pour un aidant. Quand on parle des conjoints, ils atteignent un âge moyen de 75 ans. Si ce sont des enfants, la moyenne est de 55 ans.

Dans la population des aidants, on retrouve 30 % d’hommes et 70 % de femmes.